Pages Menu
Categories Menu

Posté par le Juil 10, 2017 dans Nos sorties en 2017 | 0 commentaires

Les 6 jours de Vars

Les 6 jours de Vars

Cette année pour les 6 jours de Vars , nous étions 4 cyclistes Michel P., Charles , Gérard et moi.
Jacqueline P. Et Marlène sont venues pour randonner en montagne. Un ancien adhérent du cclm, Lionel S nous accompagne pour cette semaine de vélo aux parcours exigeants.
Arrivée pour tous le vendredi soir, l’accueil de l’hôtel Le Vallon à Vars Sainte Marie est toujours au top, et se sera comme cela durant tout notre séjour.
Samedi matin un petit échauffement est programmé. Départ dans le froid 5 à 6 degrés, la tenue d’hiver est de rigueur. On s’inquiète pour les jours à venir. Un coup d’œil sur nos smartphones nous rassure, les températures vont remonter progressivement.
Samedi après midi nous allons chercher les packs donnés à chaque participant, puis accueil, briefing et apéro de l’organisation comme chaque soir à venir.
Dimanche, on démarre dans la fraîcheur pour un parcours de 86 km , pour visiter les deux vallées de Ceillac. Le paysage est superbe les montées sont bien pentues. Avec GG nous remontons à Vars en vélo, ça nous fait 2408 m de d+.
Les 6 jours de Vars
Le soir devant une bière chacun raconte sa journée, les cyclistes comme les marcheuses sont heureux des paysages vus dans la journée.
Lundi direction Briançon pour grimper La croix de Toulouse, « petite côte de 5 km à 11 % de moyenne ». La journée se termine avec 80 km et 1800 m de dénivelé .
Mardi c’est la montée de la cime de La Bonnette et ses 2802 d’altitude avec 24 km de montée pour y arriver. Comme mercredi est la journée de repos, avec GG nous faisons la montée de Vars par l’autre versant, pas facile…..la journée se termine avec 2827 m de d+.
Mercredi jour de repos avec son traditionnel pique nique.
Jeudi ce sera le tour du lac de Serre Ponçon, beau paysage, vue sur le lac superbe, la chaleur est revenue. Christine, la fille de Michel et de Jacqueline nous a rejoint. Comme son papa Christine va faire le parcours avec facilité . Pour quelqu’un qui fait peu de vélo…
Les 6 jours de Vars
Vendredi dernier jour. Ce sera la montée du col de l’Izoard par la ville de Briançon . Christine nous accompagne tandis que Michel va marcher. Tout le monde arrive au sommet pour goûter le repas de l’organisation et admirer le paysage. La descente par la Casse Déserte, magnifique. Puis 30 km de descente, et les 6 jours sont terminés.
Tous un peu fatigués mais en pensant déjà aux 35 ème six jours de 2018.

Pierre

Les 6 jours de Vars

 

GG raconte ses 6 jours

Quatre représentants du CCLM ont participés aux 6 jours de Vars : Pierre B. et Gérard V. en D1, Michel P. et Charles B. en  D2. Nous avons retrouvés sur place un ancien du club Lionel S.en division convalescence. Christine P. nous a rejoint pour les deux derniers jours et a pu passer de la D2 à la D1 grâce aux « gènes Perfetti » lors de la grimpée du col de l’Izoard, malgré le handicap de sa lourde  » Rossinante » aux réglages approximatifs !
Les 6 jours de Vars
Un séjour magnifique sous le soleil avec une bonne ambiance , des paysages sublimes, une orgie de cols, de grimpettes et de dénivelés avec quelques « morceaux de bravoure » comme la Croix de Toulouse, le col de Vars, la cime de la Bonette et le col de l’Izoard !
Les cyclos du CCLM ont été extrêmement  brillants compte tenu des difficultés avec une mention particulière pour Charles handicapé par un « suceur de roue » dans presque tous les cols mais qui a pu enfin s’exprimer dans le col de l’Izoard, libéré de  M…..absent (officiellement) pour raison familiale !
Merci à Pierre qui nous a fait découvrir cette belle épreuve.

Les 6 jours de Vars

 

Six jours de Vars (suite) côté féminin.
Deux accompagnatrices- Marlène et Jacqueline- étaient présentes,
mais quelque peu inquiètes des petits dénivelés prévus (col de Vars, Isoard, croix de Toulouse ,Bonette ),
nous avons donc laissé les vélos au repos.Par contre , des chaussures de marche bien affutées nous ont offert de belles grimpettes
et surtout des pique niques somptueux avec en ligne de mire le massif des Ecrins, le Pelvoux et autres cîmes enneigées.
Le retour à l’hôtel et les repas en commun avec les vrais cyclos nous permettaient de recharger les batteries.
Marlène et Jacqueline
Les 6 jours de Vars   Les 6 jours de Vars