Pages Menu
Categories Menu

Posté par le Juil 14, 2018 dans A l'affiche, Articles récents, Non classé, Nos sorties en 2018, Notre actualité | 0 commentaires

Etape du tour 2018 – Annecy>Le Grand Bornand

Etape du tour 2018 – Annecy>Le Grand Bornand

Nous étions 5 du CCLM, Eric/Jean François/Jean Marc/Norbert/Stéphane, parmi les 13000 participants.
Cette année l’épreuve s’élançait d’Annecy pour rejoindre le Grand Bornand, 169kms et 4000m de D+.

 

Trop fatigué pour vous faire partager mes émotions, JM et JF partage ci-dessous leurs émotions:

« Une étape, 30 dents et 4 copains.
Ça s’annonçait dur et je n’ai pas été déçu.
Déjà le réveil, à 4h30, heureusement le sourire de JF le matin fait plaisir à voir.
La croix Fry, avalé dans les pelotons encore frais, pré-fatigue les muscles.
Le plateau des Glières, où pour la première fois j’utilise une cassette avec 30 dents, pas une en trop dans cette montée redoutable. Heureusement, les paysages sont à la hauteur de l’effort et une petite pensée aux résistants qui ont combattu fait vite relativiser mes petites douleurs.
Un petit coucou à Norbert qui profite des ravitaillements et c’est le col de Romme qui se dresse. Il fait chaud et on part de la vallée. Ce col est dur mais finalement grimpé assez facilement.
Un autre coucou à Stéphane, et on attaque la Colombière. Normalement, ce n’est pas le plus dur. Mais en fin de parcours la fatigue est là et mes options de course (peu de ravitaillements) commencent à peser. Là aussi, il faut lever la tête et profiter du paysage en se disant que l’on vit de bons moments dans un cadre magnifique.
Et enfin, la descente vers le Grand Bornand où Eric est là pour féliciter et me guider vers le ravitaillement.
Super organisation, quelques frayeurs dans les descentes, quelques douleurs dans les montées et quelques moments de bonheur à tout jamais. »
Jean Marc PP

« Au départ, un défi un peu fou pour moi. Six mois d’entrainement et nous y voilà. 13000 participants, routes fermées, un super public sur les bas-côtés, grosse chaleur mais au bout de l’effort, la joie d’avoir réussi à dompter ces pentes ardues. Superbe première fois, à refaire ???
Merci aussi aux 4 autres membres du CCLM pour leurs encouragements et leur soutient. »

Jean François G

Merci à Steph de nous avoir lancé dans cette belle aventure. J’avoue que partir dans un peloton de 13000 personne m’angoissait un peu.

Le jour J était arrivé. c’est bien connu, plus on part tôt, plus on évite les bouchons… L’équipe CCLM est globalement plutôt bien tomber niveau SAS. Le sort nous aura mis Norbert et moi dans le même compartiment, sympa ! Il était improbable de retrouver d’autres CCM parmi les dizaines de milliers de coureurs. Je retrouve pourtant Stéphane dans la queue des pipi room. une photo souvenir et chacun retourne bien vite dans son SAS avant un départ imminent.

Ça y est le grand moment est arrivé. Go ! le trafic est très dense le long du lac d’Annecy, mais les routes sont larges. Heureusement tout est fermé à la circulation. Et puis du coup on peut faire comme les pro : le peloton se coupe en deux à l’approche d’un rond-point pour se reformer juste après ?.

Le col de la Croix-Fry permet d’étaler un peu tout ce petit monde. Je perds d’ailleurs Norbert à ce moment-là. 

Bouchon annoncé sur les Glières. Effectivement, rétrécissement, on passe de 2 à 1 voie. Le trafic redevient très très chargé. En plus comme d’hab, les gens ne savent pas rouler à droite. Quelques appels de phares, et je me faufile avec mes deux compagnons du jour sur la gauche. Attention à ne pas crever sur les gravillons du plateau, je n’ai pas de roue de secours… 

Un maillot du CCLM au loin… Steph, encore lui, était sur mon chemin. À peine le temps de discuter, la prochaine aire de repos était annoncée. Perso, je m’arrête, un peu de carburant, arrêt pipi et ça repart rapidement. Sur le plat, de gros peloton se reforment. Je retrouve Steph une troisième fois dans la montée du col de Romme.

La route des vacances est encore longue. Et il y a toujours du monde. De mon côté, le moteur flanche un peu, je commence à me faire doubler, aie. L’arrivée au col de la Colombière pointe son nez de (très très) loin. Je retrouve du gaz et remets le pied sur le champignon. Une toute dernière descente et un dernier excès de vitesse en arrivant au panneau « le Grand-Bornand ». Terminus, tout le monde descend ! Les autres vacanciers, JM, Steph, Norbert, JF ne sont pas loin derrière.

Enfin une bière et une pasta party pour se remettre de notre voyage. Ii est maintenant temps de penser aux vacances de l’année prochaine…

Eric G

Bon un petit mot quand même pour féliciter mes partenaires:

Eric: très pro dans sa préparation, sans surprise 1er du CCLM.
Jean Marc: au top ces derniers temps il fait une remontée énorme pour finir 2éme du CCLM.
Norbert: en mode plus cool, profitant pleinement des ravitaillements ou bien repensant encore à élimination du Portugal en 8éme de finale.
Jean François: cette épreuve est comme un saut dans l’inconnu, il a fait un entrainement méticuleux pour y arriver et donc bravo.