Pages Menu
Categories Menu

Posté par le Mai 23, 2018 dans A l'affiche, Articles récents, Montlhéry-Marmande, Nos sorties en 2018 | 0 commentaires

Montlhéry Marmande 2018

Montlhéry Marmande 2018

LE CCLM A LA POINTE DE LA LUTTE CONTRE LA DYSTONIE

Comme, depuis le début de cette belle manifestation qu’est la randonnée Montlhéry – Marmande, le Club de Cyclotourisme de Linas Montlhéry a répondu présent pour animer et coordonner un peloton fort de 60 cyclos.

Sous la direction du capitaine de route de la randonnée Yves Blondiaux, chacun des 8 autres participants du CCLM a assuré son rôle : Charles Bureau veille au respect des parcours qu’il a préparés, Michel Perfetti règle le guidage GPS avec la voiture ouvreuse, Alain Puret fait respecter l’alignement par deux du peloton et Pierre Bittel à l’arrière s’assure de ramener les retardataires.

Pour ceux qui en doutent les « Saints de glace » existent toujours ! la preuve une 3ème étape dantesque dans le Périgord Vert qui mérite bien son nom : une pluie continue avec une température qui descend à 5°; le minibus balai se remplit des abandons et Jacques Gauchet est à la manœuvre pour charger sur la remorque les vélos des cyclos transis de froid.

Si le nouveau venu JF Gréard et le revenant M Baillet se font discret, ce n’est pas le cas de Roland Dieu qui pour son premier Montlhéry-Marmande n’hésite pas à prendre l’avant du peloton ou à donner un coup de main à l’arrière, et se transforme en chantre des soirées étape.

Le parcours de cette 15ème édition de la randonnée organisée par l’association La Tomate contre la Dystonie nous conduisait de Montlhéry à Marmande avec quelques innovations comme le passage à Oradour sur Vayres, un arrêt repas à Chalus et surtout une excursion dans le bordelais à Saint Emillion hélas gâchée par l’orage. Cette édition a été une fois de plus un grand moment de forte convivialité, de solidarité  entre les cyclos et  les bénévoles, avec une pensée toute particulière pour les deux bénévoles récemment disparus le marmandais André Areil et le montlhérien Jean Jacques Courard. Si beaucoup de cyclos ont parfois souffert pendant ces 4 jours, ils savent que chaque coup de pédale a contribué à susciter la générosité pour les malades de la Dystonie qui eux souffrent au quotidien.

Yves Blondiaux