Pages Menu
Categories Menu

Posté par le Mai 18, 2015 dans Nos sorties en 2015 | 0 commentaires

Sortie Féminine dans la Baie de Somme 2015

Du 14 au 17 mai, 3ème édition. Départ matinal chez Gino et Marie, 7h30, les cyclotes sont en forme et très motivées.

Deux nouvelles recrues : Monique et Elisabeth… Attention, ça va se jouer serré…,  entre les routières, les VTTistes et lesVTCistes, on aime bien la diversité au CCLM !
Après 3 h de route, sans dépasser les 100 km/h, derrière la remorque de Michel, nous sommes à Rue et non à la rue car les « frères Caudron » nous attendent.
La météo n’étant pas avec nous, le déjeuner s’allonge et les vélos restent à l’abri.
Balade touristique au programme donc. Visite du beffroi de Rue, de son église et du musée des frères Caudron, et profitons d’une éclaircie ; nous poussons la visite jusqu’au Crotoy.

Le lendemain, après un petit-déjeuner plus que copieux, deux groupes se forment :
– les féminines, d’une part, encadrées par Michel (la voiture-balaie) et Alain (le capitaine de route) – et, un petit groupe d’hommes (dont Sylvie H) avec deux GPS, Charles et Christian.

Vendredi, les deux groupes ont cheminé ensemble sur 10 km avant de se séparer.
Tour de la baie pour les féminines du Crotoy au Hourdel : 80 km au compteur, malgré le vent. Et oui !
Seulement une chute sans suite, pour Bernadette, bon un pneu et une chambre éclatés… tout de même… Bravo !
Quant à Elisabeth, félicitations également, pour avoir roulé 10 km avec les freins serrés, voudrait-elle imiter Sylvie… ?
À noter également, la bonne action de la journée ; le dépannage de trois chinois percés…

Les hommes, de leur côté, 290 km sur deux jours en traversant la baie et en longeant la côte. Tout ça avec de la pluie, beaucoup de vent, un peu de soleil et bien sûr toujours une bonne bière et la bonne humeur. Gino est à point pour les Ardennes. Patrick, un petit nouveau, sous-marin de Ballain, s’est bien adapté au groupe, peut même se permettre de partir sans munition… Respect !

Samedi, un temps encore plus menaçant, un temps à faire la grasse matinée, mais ce n’est pas le genre des féminines… Nous partons sous un ciel menaçant. Rapidement, la bruine devient cordes et le vent nous fait face. Plusieurs haltes s’imposent mais on s’accroche à nos vélos… Et, re crevaison pour Bernadette et pour Sylvie D qui ne voulait pas être en reste ! Les féminines apprécient ces pauses impromptues, n’est-ce pas Patricia ?

Et, après l’effort, le réconfort. Apéros bien-venus, ficelle picarde, potchevleesch, gâteau battu…

Un grand merci à Marlène, Jacqueline, Charles et Michel pour leur organisation aux petits oignons !

Merci aussi à Jacqueline B qui a été à l’origine des deux premières éditions.

Vivement l’année prochaine pour de nouvelles aventures !